samedi 15 janvier 2022
20:00

EXCEPT ONE

Organisateur : Except One Production

Ouvertures des portes : 19H30

Début du concert : 20h00

16.00 €

RÉSERVER

On le sait, Except One, c’est des fleurs, des oiseaux, des enfants... Le tout dans un mixeur. Et pour ce deuxième album, le groupe a un mixeur tout neuf. Celui constellés de boutons pour régler la vitesse, la puissance et l’intensité. Résultat ? Dix titres, dont deux instrumentaux, à se démonter les cervicales à force de headbanging. Des couches sonores où force brute et maestria entrent sans cesse en collision. Broken qui ferait – presque – passer le précédent pour de la folk acoustique dépouillée.

Except One s’est formé en 2011 et s’il ne reste des membres d’origine qu’Estelle et Junior, le line-up actuel s’est soudé en live. Mi-2018, le nouveau guitariste arrive et se rôde sur la scène du Nouveau Casino (Paris), puis en première partie de Lacuna Coil à l’Empreinte (Savigny-le-Temple) – les deux plus grosses dates du groupe à l’époque.

En 2019, Except One enchaîne les concerts à Paris et en province, puis va se mesurer à un public européen grâce à une tour- née de huit dates au Danemark, Pays-Bas, Allemagne, Suisse, France et Italie. Avec des temps forts, comme ce premier soir
à Copenhague, ville d’origine des têtes d’affiche HateSphere, devant une salle comble et surtout, «l’accueil fou du public, dit Estelle. Les concerts qui me marquent le plus sont ceux où on vient nous parler après. Je dis toujours avant la dernière chanson que si les gens veulent nous parler après, on est, en général, entre le stand de merch et le bar. Le plus souvent au bar.»

Except One achève l’année avec le Nantes Metal Fest. «On était très bien placés, juste avant la tête d’affiche, vers 22 heures. Public ultra réactif, gros pogo, des walls of death de partout.» Quelques dates encore, jusque début février... et puis la fin
du monde débarque sans prévenir, alors que le travail a débuté sur le nouvel album. «On a eu beaucoup plus de temps pour travailler dessus, pour le peaufiner, faire une production plus poussée, avec plus de samples, ce qu’on n’avait pas jusque-là.» Confinements à répétition obligent, l’enregistrement s’étale sur des mois, à raison de quelques jours ici ou là.

Mais inutile de chercher des traces de pandémie mondiale sur Broken. «On a toujours un ratio entre chansons personnelles et morceaux engagés d’un point de vue sociétal. On n’a pas écrit sur la situation, on n’en éprouvait pas le besoin. On a la chance d’avoir un groupe très soudé à la base, on ne s’est pas perdus en chemin. Au contraire, on s’est soudés à distance.»

Broken aurait dû sortir le 13 mars 2021 pour célébrer les 10 ans du premier concert d’Except One. Il arrivera pour accompagner le vrai retour des live.