JOHNNIE CARWASH

2024-05-16 20:00:00
JEUDI 16 MAI 2024 - 20:00

JOHNNIE CARWASH

La Boule Noire et Limitrophe Prod.

19:30

20:00

« On a écrit le dernier morceau de l’album, WALIAG, en tournée à 4h du matin après une soirée festive avec le trio belge Annabel Lee. C’est une manière de rendre hommage à ces gens qu’on croise sur la route et qu’on a parfois l’impression de connaître depuis des années. » Johnnie Carwash résume en quelques mots l’essence même du projet : du fun et de l’amitié ! Car vos cool kids préférés sont de retour avec un deuxième album, No Friends No Pain, qui sortira en mars prochain chez Howlin Banana. Il a été enregistré en avril 2023 au Vega Studio (Carpentras) par Romain Da Silva et mixé au Mistral Palace (Valence).

Dix titres parfaits pour contrer la morosité ambiante : refrains entêtants, hymnes décomplexés et puissance ébouriffante ! Entre Fidlar et Frankie Cosmos et autant influencé par Bad Nerves que Broncho, ce power rock trio, porté par un chant féminin et une sincérité touchante, aime le son qui vit et voyage. Guitare, batterie, basse : voilà les ingrédients nécessaires pour obtenir une musique dense et souriante, aux allures de fête foraine du sud de la France. En trois mots : frissons, émotions et bonheur. Mais que serait la joie sans l’amitié ? Celle qui unit leur vie et leur musique depuis déjà quelques années. No Friends No Pain annonce donc la couleur : dédicace aux copaines, déclaration d’amour aux groupes qu’ils adorent (I Wanna Be In Your Band) ou encore rupture amicale (Waste My Time). Et si certains morceaux abordent frontalement des sujets difficiles comme la santé mentale (Aha, Anxiety, Hate Myself), c’est toujours à l’aide de tempos relevés et de puissantes mélodies. Une musique parfois empreinte de mélancolie, qui se révèle surtout cathartique. Le trio est animé par une honnêteté brute et sensible.

Il y a sans doute chez Johnnie Carwash un certain émerveillement devant l’accomplissement de leurs projets, une pudeur dissimulée devant la joie de jouer et une simplicité à faire les choses. Une fois de plus, c’est entouré de leurs potes qu’ils réalisent cet album : ils confient notamment l’artwork à la musicienne et artiste visuelle Margaux Jaudinaud (Vera Daisies, Ottis Cœur).

Depuis leur premier opus Teenage End, qui célébrait l’adolescence et sa palette variée d’émotions, le trio a fait du chemin. De leur rencontre dans une jam à Lyon, au festival des Vieilles Charrues cet été, Johnnie Carwash semble carburer à l’énergie live. Avec plus de 160 dates au compteur et un passage remarqué par l’Allemagne, la Belgique et la Suisse, le groupe emporte fièrement avec lui ses bagages «cool » et « rock’n’roll ». Et si les titres sonnent aussi bien en concert, c’est parce qu’ils ont été pensés pour. Les amis ne laissent rien de côté, car la débrouille et l’esprit DIY coulent dans leurs veines depuis les débuts. Vente d’alcool illégale pour financer l’enregistrement du premier album : check. Répétition dans un garage derrière une station de lavage : re check. Le trio autoproduit ses deux disques, prenant alors le temps de façonner ses morceaux et son propos. No Friends No Pain apparaît alors comme la suite nécessaire de Teenage Ends, pour ne pas fermer la porte à l’adolescence mais bien rester de grands enfants. Un opus qui séduira sans nul doute les passionnés de rock punchy et de garage festif. Spoiler alert : c’est régressif et ça fait du bien.